Aline et l’electricite

Étant donne le titre, vous vous demandez sûrement qu’est ce que j’ai encore trouvé de débile a tester.

Rassurez-vous, bien que le courant soit en 110v et non en 220, je n’ai pas essayé de mettre mes doigts dans les prises pour voir si on sentait la différence, j’ai quand même autre chose a faire (et ouais, tout plein d’autres choses, parce que ma vie est absolument fa-sci-nante).

Hier soir, aux alentours de minuit 18, après un éclair suivi presque immédiatement d’un coup de tonnerre ayant masqué l’espace d’un court instant la musique que j’écoutais, il y a eu 30s de stand-by puis il s’est mis à faire subitement noir. Ha bon. Ben j’ai plus de courant. Pas grave, l’éclairage publique fonctionne.

Par contre, les éclairages d’urgence de la terrasse des mes voisins se sont mis en marche (ceux ou il y a écrit « exit » dessus, au cas ou tu verrais pas la porte et l’escalier tellement il fait noir), et la lumière du hall (qui est allumée sans discontinuer 24h/24, merci les ampoules fluo compactes) etait tres reduite, uniquement du aux eclairages pour te secourir toi-meme.

1 minute passe… une autre…. et la je me dis: « ha tiens, ben j’ai qu’a mettre mon statut Facebook a jour, histoire que mes contacts voient a quelle point ils ratent un truc de pas être moi ». Contente, dans la semi-obscurite, je reflechis a une phrase hyper spirituelle (comme toujours) et hyper profonde sur le sens de la vie, de l’univers, et du reste…

Mais soudain, un problème de taille s’impose: mon ordinateur capte plus mon wifi.

1ere réaction: Ha ben mince, pile en même temps qu’une panne d’électricité. C’est quand même chiant ces trucs qui marchent pas quand on en a besoin (oui besoin).

2eme réaction: c’est normal si t’as plus d’électricité ça a arrêté ton routeur. Ne panique pas, ton cerveau va trouver une solution.

3eme réaction: solution de secours: utiliser ton iphone. réaction simultanée: ha ben non tu peux pas, il faut que je charge l’appli Facebook, ce que t’as toujours pas fait depuis décembre parce que itunes veut un numéro de carte de crédit, et que t’as pas envie de leur donner.

4eme réaction: de toute façon comme t’as toujours pas changé mon forfait téléphonique pour qu’il soit adapte a une utilisation multimedia, tu ne peux l’utiliser qu’en wifi. Et donc tu dois me brancher sur mon wifi, qui ne fonctionne plus (quadrature du cercle).

Tant pis, le monde entier de mes 605 contacts ne seront pas en mesure de « liker » ma vie de looseuse.

Dépitée, je vais me coucher, tout en ameutant 2-amies, Monsieur A, et autres pour qu’ils compatissent a la vacuité sans fond du trou noir de ma soirée (oui, les trous noirs n’ont pas de fond…j’écris pas non plus un parfait de physique quantique appliquée a l’astronomie, je laisse ça aux gens ennuyeux).

A la recherche de ma super lampe de poche qui marche au soleil pour lire quand même un peu, je retourne appuyer sur le bouton de la prise du wifi pour que quand l’électricité reviendra, il ne consomme pas d’électricité dans le vide. (pour le moment simple paragraphe descriptif totalement sibyllin, cette information prendra tout son sens a la fin du récit)

Je trouve ma lampe, explique en même temps par sms à Metal-Rebel-Girl que si elle veut que ses oraux se passent bien il faut qu’elle pense à sourire a la Daaame quand elle parle, et faire comme si elle s’y connaissait vachement en étant sure d’elle, même si on lui parle en allemand de la prise de Carthage; je finis ma bd en espérant que ma lampe soleil va pas me lâcher avant la fin sinon ça va m’énerver, et je dors (c’est d’un commun…oui, je sais).

Puis, a 2h37, réveil en sursaut par une intrusion vraiment flippante: L’ELECTRICITE EST REVENUE !!

Et évidemment, j’ai pensé a éteindre le wifi, mais pas du tout a éteindre la lumière de ma chambre, ni celle du couloir.

Souvenir de la blague pourrave que je fais aux courgettes lorsque je suis avec elles le matin (a Noël, par exemple, ou quand elles ont cru que c’était trop facile la vie) pour me venger de toutes ces années ou elles se sont levées tôt et n’ont absolument pris en compte qu’elles étaient pas seules au monde (non mais quelles nombrilistes, c’est dingue) le matin entre 8h30 et 10h30.

Je comprends maintenant pourquoi elles font la gueule quand j’entre dans leur chambre en allumant la lumière, que je fais bien attention à faire le plus de bruit possible avec la porte, et que je leur dit en même temps: « Non mais tu fais quoi la? pourquoi t’es pas levée? Pour une fois que je suis la tu pourrais faire un effort/ c’est Noël, on doit aller a Lyon, tu te grouilles ouais? »

Rien que la lumière sans rien d’autre c’est assez désagréable, mais alors avec la fille qui se croit trop drôle par-dessus, ça doit juste être l’horreur. Vous pouvez me remercier, au moins vous aurez quelque chose a raconter pendant vos 15 ans d’analyse.

Donc vous inquiétez pas je continuerai a le faire, à chaque fois que ce sera possible, parce que j’ai aucune empathie, et qu’en plus je prends un plaisir sadique a faire ça.

Et puis ce matin, en prenant l’ascenseur pur remonter du garage a vélo, j’ai finalement enfin résolu le mystère de plus d’électricité pendant 2h: en fait c’était pas une panne, mais une coupure prévue pour intervenir je sais pas trop ou dans le système, et elle était indiquée dans l’ascenseur entre minuit et 4h du matin. J’ai qu’a prendre l’ascenseur plus souvent, mais surtout arrêter de croire que les mots accrochés dans l’ascenseur ne me concernent pas.

Et si j’étais dans l’ascenseur a ce moment la? Nul doute que j’aurai vu le papier, après avoir appuyé comme une démente sur tous les boutons et être dans l’état d’un nouveau riche au stand Porsche pour le salon de l’auto. Au moins j’aurais pas laisse la lumière de ma chambre en me couchant.

Comme quoi, on trouve toujours un coté positif  une situation de merde.

Voila, c’était l’histoire du jour, espérant qu’elle vous aura bien fait perdre votre temps, ou a défaut, celui de votre employeur.

Et a propos de rien, le tas de cailloux garé sur mon parking est allé se garer ailleurs sur un autre parking aujourd’hui, parce qu’il est parti, y’a plus aucune trace de lui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :